Quel grammage pour quel usage ?

Si votre grammage se rapporte à votre image vous avez le préfixe d’une communication de choix :-)

La force du papier c'est d'être grammé !Il suffit de feuilleter les catalogues des imprimeurs pour découvrir les collections immenses de papiers à votre disposition.
En plus de leur nom, marque et format, il vous faut choisir un grammage. Et là, ce rapport entre poids et surface (gramme et mètre carré) devient alors obscure. Mais alors, quel grammage pour quel usage ?

Tout est une question de force

Le grammage est aussi appelé la force du papier. C’est la masse surfacique (poids et surface), dont le rapport arithmétique, rapporté à la taille de la feuille, donne un papier plus ou moins souple, ou plus ou moins fort.

On dit également qu’un papier a de la main. Là c’est un rapport à l’épaisseur du papier (donné en micromètres). La main devient donc une unité de mesure et correspond à la tenue en main de 25 feuilles de papier. Ce rapport est très utile en édition où le nombre de pages est souvent important et détermine le volume de l’ouvrage.

À chaque usage, son grammage

Lorsque vous créez votre publicité, sous forme de flyer, de plaquette ou de brochure, son succès passe aussi par sa prise en main, le toucher de son papier et les finitions que vous y appliquez.

  • 12g/m² – Il est utilisé pour le papier à cigarette.
  • 42g/m² – Il est utilisé pour le papier journal.
  • De 65 à 75 g/m² – Plutôt utilisés pour la correspondance, ce sont des papiers très fins qui supportent mal le recto-verso (en impression jet d’encre notamment). La plupart des ramettes 1er prix que vous trouvez dans le commerce sont en 70 ou 75g/m². Ils se déchirent facilement et ont une forte tendance à pelucher.
  • 80 g/m² – Le plus commun des grammages de papier puisque c’est celui de la majorité des ramettes utilisées dans les bureaux, les copieurs et imprimantes, etc. Encore assez fin, il supporte bien le recto-verso en laissant une légère transparence.
  • 90 g/m² – Bon grammage pour un papier avec en-tête ou pour les documents plus officiels comme des attestations, un curriculum vitae, etc. Il supporte très bien le recto-verso et le pliage.
  • 120 g/m² – Dit cartonnette. Il peut servir de support à des fiches explicatives, la première page d’un dossier ou des brochures simples, par exemple.
  • 135 g/m² – Bon grammage pour des affiches ou de petits flyers. Il sert également pour les dépliants car il supporte encore bien le pliage sans avoir besoin de rainer le papier.
  • 170 g/m² – Il est conseillé pour les flyers A5 ou DL (10x21cm, par exemple). Il aura tendance à se déchirer au pliage s’il n’est pas rainé. Il est employé aussi pour des cartons d’invitation, par exemple.
  • 250 g/m² – Pour des cartes de visite légères ou des cartes de correspondance.
  • 350 g/m² – C’est le grammage des cartes de visite, des cartes postales ou cartes de voeux. Si vous souhaitez un support à plusieurs volets, il faudra impérativement le rainer pour éviter des déchirures au pliage.
  • 430 g/m² – Proche du cartonnage, pour un fond de dossier relié ou sa couverture. Un livre ou un fascicule de luxe.

Pour les gammes de papier recyclé, les grammages diffèrent légèrement. Ils sont souvent inférieurs à leur homologue, de 10 à 20 g/m².
Certaines finitions ne sont pas disponibles pour les papiers trop légers, en effet, ils ne supporteraient pas les traitements chimiques et techniques du pelliculage, vernis ou embossage, par exemple.
Demandez des échantillons

Demandez des échantillons

Si vous hésitez sur le papier et son grammage, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre imprimeur pour venir toucher votre papier. Certains imprimeurs en ligne proposent également de vous envoyer des échantillons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *