Alice Méchain-Grivel

La persévérance au service de ma volonté

Quand je tiens un sujet, une idée, un projet, je m’y investis.

Face aux aléas, j’ai appris à développer des stratégies pour rebondir, m’adapter et cela m’a permis d’en apprendre autant sur moi que sur les différents aspects de mes domaines d’action.

Je fais partie de ces gens qui croient. Ma foi ? Elle n’a rien d’ésotérique, elle est pragmatique : il existe une solution quelque part et je peux la trouver.
Je n’hésite pas à chercher, demander de l’aide ou des conseils, les écouter… ou pas, tester, expérimenter, recommencer, assumer, remercier, partager.

Je sais aussi que parfois, renoncer, c’est accepter de changer mon regard sur les choses de la vie et que cela n’a rien de négatif parce qu’il y a toujours un vécu, une expérience sur lesquels m’appuyer pour la suite.

Mais pourquoi cette persévérance ?

Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

Nicolas Boileau (1636-1711), L’Art poétique

Parce que je suis curieuse !

Loin d’être pour moi un vilain défaut, la curiosité m’a toujours poussée à apprendre, découvrir, étudier, chercher et expérimenter, c’est un moteur d’évolution !

J’ai eu la chance d’avoir des parents qui m’ont aidée à cultiver cet esprit d’exploration tout en respectant les pistes que je décidais de privilégier.

Ce qui m’a attiré en premier dans la « Communication », c’est cet énorme champs des possibles, ce terrain de recherches infinies reposant sur des schémas universels et pourtant en perpétuelle évolution.

Ma curiosité est pour moi source de créativité, d’adaptation et d’évolution. Elle me laisse la possibilité de m’appuyer sur mes acquis pour me sentir fiable et solide. Elle me laisse la liberté de me remettre en cause pour faire face aux défis du quotidien.

Parcours en bref

De l'université au spectacle vivant
Diplômée en Information et Communication, j’intègre dès 2001 l’équipe de coordination du Pôle Métiers du livre de l’Université Paris X. J’y remplis des missions de communication, de coordination et d’administration pendant 5 ans avant de les transférer au service de plusieurs associations artistiques durant 2 ans à Rouen puis Orléans.
De l'indépendance au collectif

À l’issue de ces expériences, je m’installe à mon compte en 2009 comme chargée de communication free-lance sous la marque AlisCom’. Pendant 4 ans, je développe mes compétences au service de structures de tous secteurs et de toutes tailles.

C’est fin 2013 que je choisis de faire évoluer ma pratique en intégrant la Coopérative Artefacts et entrer dans une démarche d’économie solidaire collaborative. Spécialisée dans la communication visuelle et éditoriale, j’accompagne les professionnels à construire et optimiser leur stratégie et leurs supports en proposant trois activités : conseil, production et formation. Durant ces 8 années je suis amenée a développer des techniques de travail et une gamme d’outils pédagogiques adaptées dans des domaines variés.

De la feuille à la scène
Parallèlement à cette activité, j’expérimente ma pédagogie active dans la communication verbale et non verbale dans les ateliers d’expression que je dirige depuis 2012. L’agglomération d’Orléans me recrute ainsi en 2016 pour accompagner des collégiens en situation sensible dans la découverte d’autres moyens d’expression et d’écoute.

Com’ des outils

Je maitrise la majorité des logiciels et outils liés au graphisme, à la PAO, au web et aux réseaux sociaux, et également liés à la bureautique et au travail à distance et/ou en groupe.

J’ai pu réaliser au cours de mon parcours, plusieurs supports pédagogiques que je mets régulièrement à jour.

Demander mon CV complet.