5 étapes avant de créer son site Internet

5 étapes avant de créer son site InternetQu’on souhaite faire appel à un professionnel pour créer son site Internet ou qu’on veuille se débrouiller seul, il y a un certain nombre d’étapes pour clarifier son projet avant de se lancer.

Avoir un site Internet est aujourd’hui de plus en plus accessible aux néophytes, et les internautes sont eux de plus en plus exigeants quant à la qualité des informations et leur présentation.

J’aborde ici les 5 étapes qui sont, à mon sens, essentielles pour ne pas se retrouver avec un site qui n’est pas à la hauteur de son image ou qui ne correspond pas à ce dont on avait besoin.

Étape 1 – Déterminer ses objectifs et sa capacité d’investissement

Il faut savoir absolument pourquoi on veut un site Internet. Cela est déterminant pour son succès.

Quel est l’enjeu d’un site Internet ?

L’enjeu, c’est le niveau de risque que représente le site, ce qui est différent de son objectif.
Plus l’enjeu est important, plus il conditionne la réussite de l’activité commerciale (eboutique, par exemple). Pour un site vitrine, l’enjeu peut être fort si c’est l’unique moyen de communiquer sur son activité.

Quels sont les objectifs ?

programmePour soi-même d’abord, qu’est-ce qu’on souhaite atteindre avec ce site (des compétences, une activité, de nouvelles relations, etc.).
Pour son business ensuite, qu’est-ce qu’on souhaite atteindre d’une façon générale (souvent être plus visible), et au final (augmenter son chiffre d’affaires ou son volume d’appels, de rendez-vous) ?
Pour son image enfin, qu’est-ce qu’on souhaite atteindre comme objectif en terme d’image de marque (reconnaissance, découverte, expertise, haut de gamme, low-cost ?).

Quel sont les publics ?

Il faut distinguer le public que l’on vise de celui qui achète réellement.
Quelles sont leurs spécificités (âge, sexe, handicap, pouvoir d’achat, etc.) ?
Qu’est-ce qui les intéresse et comment accèdent-ils à l’information (média, réseaux sociaux, mobiles, ordi, etc.) ?

Quelle est ma capacité d’investissement ?

C'est combienCombien de temps ai-je à consacrer à mon site : pour sa création, pour le faire vivre ?
Combien d’argent ai-je à consacrer à mon site : pour sa création, pour le faire vivre ?
Quel est mon niveau de connaissance et suis-je prêt(e) à apprendre ?

Étape 2 – Faire l’arborescence des contenus à publier

Il s’agit ici de formaliser toutes les têtes de rubrique dont on souhaite parler dans le site Internet.

Un des outils les plus simples est la carte mentale (mindmap) :

  1. mettre la page d’accueil au centre (ou « Mon site Internet ») ;
  2. tirer une branche pour chaque grande rubrique ;
  3. tirer une branche de chaque rubrique pour lister les titres des différents contenus.
Carte mentale site AlisCom
Carte mentale des contenus du site www.alis-com.fr

Cette arborescence servira à penser le menu de navigation et aidera à distinguer les pages (statiques) des catégories de blog en fonction du niveau d’actualisation des informations à l’intérieur.
Exemple : l’item Actualité, du fait de sa mise à jour constante, sera une catégorie dans laquelle ranger tous les articles de news et d’événements.

Pour réaliser sa carte, on a le choix entre :

  • une grande feuille de papier, un crayon de bois et une gomme, puis des surligneurs pour formaliser les ensembles
  • un outil numérique libre et gratuit, par exemple Framindmap

Il faut toujours imaginer la création d’un entête de rubrique ou de page comme si on cliquait dessus : qu’il y a-t-il au bout du clic ?

Étape 3 – Collecter et organiser tous ses contenus en local

Maintenant que les bases du discours sont posées, il faut commencer à créer et/ou réunir tous les contenus destinés au site Internet.

Je recommande fortement de tout stocker et préparer sur son ordinateur dans un classement sans ambiguité (voir schéma). Un document texte par page ou par article, un dossier image par page ou par article, avec des noms de fichiers bien identifiables sans espace ni accent (surtout pour les images).

Schéma organisation de fichiers site Internet

Étape 4 – Choisir sa solution technique de publication

Nuage de mots Création webPour créer un site Internet (outre le 100% sur mesure), il y a grosso modo le choix entre :

  • CMS auto-hébergé (Jimdo, Wix, Weebly, etc.)
  • CMS libre à installer (WordPress, Joomla, Drupal, etc.)

Tous ont des avantages ET des inconvénients, et finalement, il n’y a pas de grande différence de prix brut (hors main d’oeuvre) entre les solutions.

J’ai cherché longtemps des comparatifs récents et suffisamment complets, je donne ci-dessous 2 liens à consulter attentivement avant de faire son choix :

  1. www.websitetooltester.com/fr/tests/ avec des avis à lire en détail
  2. www.poleetic.com/2013/05/comparatif-cms-open-source-drupal-joomla-wordpress-etc/#.VOtKAUJCD-A plus succinct mais important quand même.

Mon conseil est quand même de se méfier des offres trop alléchantes de certains fournisseurs… et il ne faut pas oublier que le gratuit ou le pas cher, a toujours des limitations ou des conditions qui peuvent vous freiner dans votre développement commercial. Un site de professionnel se doit d’être professionnel, la crédibilité est en jeu.

Étape 5 – Choisir son nom de domaine et ses mots clés principaux

Je mets volontairement cette étape en dernier, même si le choix des mots clés doit être intégré à la rédaction des contenus du site Internet.

Le choix du nom de domaine doit intervenir après celui de la solution technique, tout simplement parce que certains fournisseurs auto-hébergés en fournissent un dans leurs packs.

Le nom de domaine doit être choisi en fonction de 2 critères :

  1. le domaine d’activité et la popularité des mots clés s’y rapportant
  2. le nom commercial et sa notoriété

Il faut bien-sûr éviter de choisir un nom de domaine existant, en changeant juste son extension ou un tiret, cela peut nuire grandement à son référencement et à sa lisibilité.

Créer d’abord une liste de noms de domaine qui vous intéressent et qui respectent ces critères, et valider ensuite s’ils sont disponibles avec un outil de vérification des domaines. La plus part des hébergeurs ont un outil comme celui-ci.

Les mots clés principaux seront la ligne rédactionnelle pour l’ensemble du site et impacteront le référencement.

Pour s’aider à les définir, suivre la liste ci-dessous :

  1. Votre position géographique : pays, région, département, canton, ville, quartier, etc.
  2. Votre métier et domaine d’activité : du plus général au plus précis
  3. Vos services ou produits : du plus général au plus précis
  4. Votre identité personnelle et commerciale : nom, prénom, marque, slogan, etc.

Cette base servira donc à les disséminer dans le site, de la façon la plus claire possible, sans en mettre à toutes les phrases bien entendu.

Voilà, arrivé à cette dernière étape, on a déjà beaucoup moins de chance de se tromper ou de se décourager devant un site Internet vide et inutilisable parce que travailler en direct, sans préparation, rend difficile les bons choix au bon moment.

Pour ceux et celles qui souhaitent approfondir ces différents points, venez suivre l’atelier Com’ c’est pratique « Préparer efficacement la création de son site Internet » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *